Sport discount Marseille Rudi Garcia n'a "pas forcément de besoins en attaque"

Marseille Rudi Garcia n'a "pas forcément de besoins en attaque"
De passage devant les médias avant la rencontre de l’OM contre le TFC prévue vendredi (20h45), l’entraîneur Rudi Garcia a évoqué le mercato mitigé de sa formation, répondant notamment aux questions des journalistes sur le poste nonpourvu d’attaquant.  
« Le mercato n’est pas terminé mais quand il y a équipe compétitive, il ne faut pas la bouleverser. J’ai entièrement confiance en mes dirigeants, en mon président, en mon actionnaire, pour qu’on ait une équipe encore plus compétitive. Je le répète, il n’y a pas de raisons de bousculer ce groupe. T-shirt pas cher de football On parle beaucoup d’un avant-centre, mais je rappellerai que le problème de la saison dernière était surtout défensif. On a marqué 122 buts toutes compétitions confondues donc on n’a pas forcément de besoins en attaque. Les supporters, qui réclament un grand attaquant, doivent le comprendre », explique le coach olympien.
Rudi Garcia, qui est à un an de la fin de son bail d’entraîneur à l’OM, a forcément été interrogé sur une éventuelle prolongation de contrat. Un scénario qui ne déplaît pas à l’ancien boss de l’AS Rome. « On est en discussions. On est tous d’accord pour continuer l’aventure, je me sens très bien ici et ça se réglera. Maillot de foot femme Ce qui est sûr, c’est qu’on est sur la même longueur d’onde avec mes dirigeants »; a indiqué le coach qui est sur le banc des Phocéens depuis l’année 2016.  À ne pas rater Conte, Wenger et les 10 entraineurs qui pourraient s'installer sur le banc du Real Conte, Wenger et dix entraîneurs qui pourraient remplacer Lopetegui en cas de défaite lors du Clasico Manchester United : Pereira confirme que la vidéo Instagram a provoqué la mésentente entre Pogba et Mourinho Comment la Coupe du Monde héroïque de Mbappé a changé l'attitude de Neymar
Pour rappel, est alors que le mercato marseillais semble plus compliqué que prévu, Jacques-Henri Eyraud a martelé un discours résolument ambitieux lundi, lui qui veut « progresser dans tous les domaines. Être à la lutte pour une place sur le podium en affichant des valeurs de combat. Faire de l’Orange Vélodrome une ressource stratégique pour le club et proposer à nos supporters la meilleure expérience en France en matière de football. Améliorer encore notre système de détection et de développement de jeunes talents pour mieux préparer demain », Jersey de football en usine a ainsi confié Eyraud.

Nouveau maillot de foot pas cher Interview – Bayern Munich Niko Kovac – "La classe individuelle finit toujours par changer les matches"

Interview – Bayern Munich Niko Kovac : "La classe individuelle finit toujours par changer les matches"
Le coach du Bayern Munich va découvrir la Ligue des champions avec le club munichois, l’occasion pour Goal de s’entretenir avec lui. Kovac parle forcément de Cristiano Ronaldo, de l’épouvantail Real Madrid en C1 et d’un certain Lionel Messi avant le coup d’envoi de la saison continentale des Bavarois face au Benfica Lisbonne en match de poules.
Et pour Niko Kovac, le favori de la Ligue des champions 2018-2019 est clairement identifié, puisqu’il s’agit du club qui vient de la remporter trois fois de suite : « Ce qu’a accompli le Real en remportant la Ligue des champions trois fois de suite est unique. Je ne pense pas que cela va se reproduire de nouveau dans un futur proche. Le Real a changé avec le départ de Cristiano Ronaldo, mais reste une très bonne équipe. C’est génial d’avoir remporté la C1 trois fois de rang. Mais il faut aussi se souvenir que, durant ces trois années, le Real n’a remporté qu’une seule Liga. Ce qui montre que c’est très difficile de bien figurer partout, même si je suis sûr que Madrid va de nouveau jouer un grand rôle cette saison », a estimé Kovac. Maillots bas prix
Le tacticien munichois estime qu’en plus du Real Madrid, les autres clubs espagnols sont également à craindre : « Oui, l’Atlético et le Barça. Les Anglais sont toujours bons. Le PSG et la Juventus sont également des favoris. Ce sera dur pour les petits clubs d’accéder aux 8es fe finale ».  L'article continue ci-dessous À ne pas rater Conte, Wenger et les 10 entraineurs qui pourraient s'installer sur le banc du Real Conte, Wenger et dix entraîneurs qui pourraient remplacer Lopetegui en cas de défaite lors du Clasico Manchester United : Pereira confirme que la vidéo Instagram a provoqué la mésentente entre Pogba et Mourinho Comment la Coupe du Monde héroïque de Mbappé a changé l'attitude de Neymar
Le boss du Bayern a beaucoup de considération pour Cristiano Ronaldo, mais ne le voit pas pour autant comme le meilleur joueur du monde. Cet honneur insigne revient à Leo Messi selon lui, alors qu’il en a profité pour évoquer les meilleurs footballeurs actuels d’après sa préférence : « Vous savez, les goûts et les couleurs… Il est clair que les joueurs offensifs ont un certain avantage. Maillot de foot femme Ils marquent des buts, de beaux buts et sont dans la lumière. On se souvient d’eux. Je souhaite que les joueurs qui ne sont pas mis en avant à cause de leur position le soient plus souvent », a indiqué Kovac.
« Pour moi, Messi est le meilleur »S’il ne met pas Ronaldo sur un pied d’égalité avec Messi, Niko Kovac respecte beaucoup l’athlète portugais, mais aussi l’homme : « Pour moi, Messi est le meilleur. C’était le cas dans le passé et ça le sera dans le futur. Ronaldo est aussi un joueur de classe mondiale. Son style m’impressionne. Ce n’est pas inné chez lui, mais c’est du travail à l’entraînement. Beaucoup de joueurs possèdent un talent naturel, mais vous devez développer votre propre talent. C’est ce que Ronaldo a réalisé. Mohamed Salah et Luka Modric ont également été très bons la saison dernière. Pas cher cdiscount Mais plus votre position est reculée sur le terrain, moins vous êtes dans la lumière pour les trophées individuels. Mais la classe individuelle finit toujours par changer les matches ».